Notre histoire

Crée en 1997 .A.N.G.E.L. écrit sans cesse son histoire.

Du 17 octobre 1997 au 18 juin 2016, l’Association aura eu pour nom « Association des Nouveaux Gays Et Lesbiennes » dite « A.N.G.E.L. ».
À compter du 18 juin 2016, l’Association a pour nom « Association de Jeunesse LGBT+ » dite « ANGEL ».

Cette page retrace l’historique des changements majeurs, nouvelles initiatives et moments les plus forts de toutes ces années de luttes, de joie et de passion…

En janvier 2017, grâce à l’aménagement du nouveau local de l’Hôtel de Varennes, ANGEL commence une révolution: une deuxième permanence hebdomadaire !
Désormais, en plus du créneau du samedi de 16h à 19h, l’association propose des permanences le mercredi de 19h à 21h.


En 2016, l’association a changé de nom de « Association des Nouveaux Gays Et Lesbiennes » dite « A.N.G.E.L. » à « Association de Jeunesse LGBT+ » dite « ANGEL ».
Elle a aussi mis à jour son règlement intérieur et ses statuts pour non seulement les mettre en adéquation avec son fonctionnement et son identité actuels, mais aussi avec ses convictions, en adoptant l’accord de genre double dans tous ces textes.
Enfin, à compter du 24 décembre, elle a officiellement déménagé de la Maison des LGBT, le local prêté par l’association Fierté Montpellier Tignes Pride (anciennement Lesbian & Gay Pride Languedoc-Roussillon) situé au boulevard Pasteur, pour un nouveau local partagé avec les associations Contact, MartinE et SOS homophobie, situé au premier étage de l’Hôtel de Varennes, 2 place Pétrarque.


A la rentrée 2015, est créée la pré-permanence appelée « L’Instant Safe ». Ce rendez-vous du troisième samedi de chaque mois est dédié aux jeunes personnes trans, agenres, non-binaines, genderfluides, intersexes et en questionnement, dans un cadre positif et agréable pour permettre l’échange, l’entraide et le soutien.


Début 2014, Une année calme au niveau des interventions dans les lycées mais compensée par un travail au sein du Projet Lycée sans commune mesure. Cependant .A.N.G.E.L. n’a pas chômé puisque une mise à jour complète du site  ainsi que le lancement d’une plateforme de partage et de discussions nommée A.C.E. ont eu lieu après maintes heures de travail.


En janvier 2013, les rassemblements et manifestations autour du projet de loi de mariage pour tous occupe la scène militante depuis quelques semaines, et .A.N.G.E.L. s’associe à la LGP et aux autres associations montpelliéraines pour aller au bout des revendications.

Photos du rassemblement montpelliérain pro-égalité du 17 Novembre 2012 auquel ANGEL a participé aux cotés de nombreuses autres associations LGBT et friendly.

Photos du rassemblement montpelliérain pro-égalité du 15 Décembre 2012 auquel ANGEL a participé aux cotés de nombreuses autres associations LGBT et friendly.

Photos de la manifestation nationale pro-égalité, ayant eu lieu à Paris le 27 Janvier 2013, où de nombreuses associations pro-égalités ont participé dont ANGEL.

Fin 2013, AIDES change une fois encore de local, mais cette fois .A.N.G.E.L. ne peut malheureusement pas les suivre, et prend donc ses quartiers dans la Maison des LGBT de Montpellier, grâce à la LGP.


En octobre 2012, .A.N.G.E.L. vient de célébrer ses 15 ans avec ses plus fidèles partenaires, et prends un nouveau départ porté par un nouveau CA dynamique et plein d’idées !

.A.N.G.E.L. se renouvelle, avec une nouvelle équipe de 11 personnes élues au Conseil d’Administration, qui va permettre de réaliser beaucoup de projets, renouveler son fonctionnement de fond grâce aux nouveaux statuts, et tâchera plus généralement de reprendre le si bel héritage qui lui a été laissé…

Le forum d’.A.N.G.E.L., (inactif depuis dés mois) est définitivement clôturé.
Afin de garder trace du passé il reste accessible sur ancienforum.angel34.com


En janvier 2009, .A.N.G.E.L. lance officiellement une nouvelle version de son site Internet qui permettra des mises à jour plus fréquentes et offre davantage de fonctions et informations aux membres et visiteurs.

En octobre 2009, suite à une Assemblée Générale Extraordinaire ayant recueilli une très forte participation de ses adhérents, .A.N.G.E.L. modifie à nouveau ses statuts pour mieux correspondre aux attentes et aux transformations de la société. Une très belle Assemblée, remplie de débats constructifs sur la façon dont chacun voyait l’association.

En février 2008, .A.N.G.E.L. change de local en suivant AIDES. Adieu le « 08 cloche ! » (ce code de l’interphone qui a marqué tant de générations d’angelot(e)s pour entrer à l’ancien local d’.A.N.G.E.L.). Qu’à cela ne tienne, le nouveau local, plus excentré mais facile d’accès et plus convivial, permet toujours à .A.N.G.E.L. d’assurer ses permanences hebdomadaires et ses activités grâce à son partenariat avec AIDES !

Le 27 octobre 2007, .A.N.G.E.L. fête ses 10 ans d’existence avec une subvention de la Mairie de Montpellier. Cette journée entière consacrée à .A.N.G.E.L. a réuni 92 visiteurs, a vu se dérouler 2 débats, un jeu de parcours de vie, un blind-test et une démonstration de danse et chant. Cette journée a été un très grand succès pour l’association ! Et a demandé un investissement énorme de la part des administrateurs de l’époque pour son organisation.

Au printemps 2006, le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon vote la création du CRJ, le Conseil Régional des Jeunes, instance regroupant des organisations syndicales, des associations Jeunesse et Éducation Populaire ou thématiques et des Conseils Départementaux de Jeunes de toute la région. Le but est de refléter les jeunesses du Languedoc-Roussillon, de pouvoir faire des propositions au Conseil Régional sur les difficultés rencontrées par celles-ci, mais également des demandes qui peuvent émaner des jeunes.

.A.N.G.E.L. a été nommée membre du CRJ. Deux administrateurs de l’association s’investissent depuis dans l’une des commissions portées par le CRJ, à savoir la Commission de lutte contre les discriminations et pour l’égalité des droits et des chances. Un portail Internet des jeunes du Languedoc-Roussillon a été inauguré le 4 octobre 2006 : LaTribu-fr. Un label a en effet été choisi pour représenter les actions de la Région envers les jeunes : « La tRibu, les jeunes en tête ».

Octobre 2002 : après un changement de statuts, donnant le droit de vote des rapports moraux et financiers à ceux qui n’auraient pas ré-adhéré, et la création d’un poste de présidence d’honneur pour la fondatrice d’.A.N.G.E.L. en Assemblée Générale Extraordinaire, un Conseil d’Administration de 12 personnes est élu, prêt à continuer les différents projets et à en développer des nouveaux, notamment un groupe théâtre et un groupe bande dessinée, et la participation à un réseau s’occupant de jeunes en rupture, coordonné par le planning familial.

C’est en novembre 2001, à l’Assemblée Générale, qu’après le vote des différents rapports un Conseil d’Administration de 9 personnes est élu et reprend les rênes de l’association et les différents projets. Elle obtient également l’agrément « Jeunesse et Éducation Populaire ». La collaboration au sein du réseau national d’associations de jeunes et étudiant(e)s gays et lesbiennes Moules-Frites permet l’organisation de La Marche de la Honte sur Paris. L’accueil prend de l’ampleur et l’association accueille plus de 80 nouveaux en 10 mois. La convivialité, les débats publics et les groupes de discussion battent leur plein. Les événements liés aux élections entraînent une prise de position publique contre le Front National.

Depuis mai 2000, les accueils hebdomadaires reprennent dans les locaux de l’association AIDES avec qui .A.N.G.E.L. passe une convention. Grâce au local, la convivialité et les groupes de discussions se redéploient. Un site Internet est crée pendant l’été 2000, permettant de répondre à beaucoup de personnes isolées et de nous faire connaître.

En novembre 2000, un nouveau Conseil d’Administration de 8 personnes est élu et les projets « ateliers parents » et « projet-lycée » préparés pendant l’été sont présentés et approuvés. L’année verra se concrétiser ces deux projets et la communication externe.

En décembre 1999, un nouveau Conseil d’Administration de sept personnes est élu et les activités reprennent, comme les projets ! Mais, suite à une exclusion (illégale et à ce jour toujours sans justification) de la nouvelle équipe du Centre Gay et Lesbien, les accueils ne peuvent pas reprendre et certains projets doivent rester en suspens, jusqu’à ce que nous trouvions un nouveau siège social et un lieu d’accueil.

À partir de décembre 1998, faute de suffisamment de membres au Conseil d’Administration, .A.N.G.E.L se met en sommeil vis-à -vis de ses adhérents, tout en restant présente pour les autres associations et les institutions.

En mai 1997, devant des appels de plus en plus nombreux de jeunes homosexuels mineurs au Centre Gay et Lesbien de Montpellier, naît dans la tête des plus jeunes des accueillants du CGL, l’envie de monter une association de « jeunes gays et lesbiennes » qui puisse répondre à leur demande.
Il existe alors en France une quinzaine d’autres associations de ce type, pour la plupart regroupées au sein de la fédération GEMINI. Sur leur modèle, de réunions en réunions, l’association prend forme, ainsi que ses objectifs et les moyens qu’elle va se donner pour les réaliser.

En octobre 1997, un premier Conseil d’Administration de huit personnes est élu et les statuts sont déposés en préfecture. Les projets se répartissent autour de quatre grands thèmes : l’accueil, la convivialité, le militantisme et la prévention. L’adhésion au CGL pour l’année 1998 permet la mise en place effective de permanences d’accueil un samedi sur deux et nous inscrit dans le tissu associatif gay et lesbien, tout comme l’adhésion à la LGP.

L’association participe en outre au Collectif Montpelliérain Contre l’Homophobie et Pour l’Égalité des Droits, commence à travailler sur le projet « Vacanciers solidaires » à l’initiative d’AIDES Languedoc-Méditerranée, et rentre dans le collectif de prévention auprès des gays réuni par la DDASS.